Le moteur Stirling : énergie libre

Dans sa description la plus simple, le moteur Stirling est constitué d'un cylindre renfermant du gaz et d'un piston récupérant l'énergie mécanique.

Le gaz utilisé est enfermé, c'est toujours le même qui est mis à contribution. Autre caractéristique : l'énergie est fournie à l'extérieur du cylindre, d'où les appellations "moteur à air chaud" ou "moteur à combustion externe" que l'on peut lire parfois.

Au début du XIXème siècle les chaudières à vapeur explosent assez souvent. Afin de répondre à ce problème Robert Stirling invente un moteur sans chaudière qui peut-être soumi à de fortes pressions et où la chaleur provient de l'extérieur de la machine. Ce principe réduit alors les risques d'explosions. Il découvre qu'il suffit de chauffer l'air par combustion pour alimenter ce moteur.

Robert Stirling l'a inventé en 1816. Pour améliorer son efficacité, il l'a muni d'une modification suffisamment importante pour lui donner un réel développement : un régénérateur entre les deux pistons qui a considérablement amélioré sa performance.

 

Stirlingmotor_3

Ce moteur, peu connu, a pourtant quelques avantages. Aujourd'hui, nous savons construire des moteurs Stirling dont le rendement dépasse celui des moteurs à combustion interne.

Le cycle thermodynamique du moteur Stirling est relativement simple dans son principe.

Pour le découvrir voici un lien intéressant qui va vous en apprendre un peu plus :

Le moteur Stirling

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *