Pourquoi la terre est-elle un excellent matériau de construction ?

Pourquoi la terre est-elle un excellent matériau de construction ?

Elle est d'un  cout très modique. Si vous avez acheté le  terrain vous avez aussi acheté le matériel qui va servir à élever la maison. Cela dit, la terre a bien d'autres avantages qui entrainent des économies et du bien être.
Ce matériaux ne consomme aucune énergie pour sa production. Sa mise en œuvre souvent manuelle peut faire appel à des systèmes utilisant des  moteurs thermiques (type  compresseur) dont la consommation reste, cependant, modeste. Son retour à l'état naturel (destruction du bâtiment) est  très simple. L'utilisation de la terre  a donc  une emprunte écologique (1) très limité. En outre  son côté massif  et sa solidité (2) en font un produit durable. L'inertie importante  qu'elle procure (3) la rende très utile dans un bâtiment d'habitation. Tous ces éléments là en font le matériau idéal pour la construction.

Mur en pisé réalisation de Architectureverte

Cependant, la terre a deux  atouts qui la rende particulièrement utile pour l'habitat: c'est son action  régulatrice de la température et de l'humidité. Ces facultés sont connues et maitrisées depuis fort longtemps dans les pays chauds. C'est le cas, en particulier, dans le midi où l'on s'est mis à reconstruire, à partir du XVIII ème siècle, en terre. C'est l'époque des  mas ( fermes agricoles) en « tapi ». Peu de gens ignorent la fraicheur  des mas Provençaux quand la canicule règne à l'extérieur alors qu'aucun système artificiel de réfrigération n'est en service! (4).

Explications:

Les lois de la physique sont telles qu'un liquide en s'évaporant absorbe des calories. C'est ce même phénomène qui fait que l'été lorsque nous avons chaud nous nous rafraichissons avec de l'eau sur la peau. L'eau au contact de la peau chaude se transforme en vapeur d'eau (en gaz) et cette transformation absorbe de la chaleur. D'où la sensation, bien réelle, d'un rafraichissement.

Le même phénomène se produit avec les murs en terre. L'été, lorsque l'air est plus sec à l'extérieur, l'eau stockée dans le mur (5) s'évapore en absorbant des calories à l'air ambiant : il y a rafraichissement du mur et donc de la pièce.

A l'inverse, en physique, on observe aussi qu'un gaz en se transformant en liquide produit de la chaleur.. L'hiver et en inter-saison un mur de terre absorbe l'humidité de l'air ambiant par capillarité (6). Cette humidité se condense, dans le mur. Il y a alors transformation de la vapeur d'eau en eau et donc création de calories. L'air de la pièce se réchauffe.

 

                                         détail d'un mur en terre

En résumé :

L 'été le matériaux  terre joue le rôle d'une climatisation  en absorbant les calories. L'hiver, et en mi saison, la terre  assainie l'air ambiant en absorbant l'humidité.et, se faisant,  réchauffe le local.

La  terre joue donc un double  rôle:  celui  d'un chauffage et  celui d'une climatisation (7).  Mais c'est une climatisation  réversible qui ne consomme aucune énergie !

Nicolas MEUNIER spécialiste de la construction en pisé (8) , dans la région du Livradois, dit fort justement:

« En écologie, les économies se font en amont ! »

                          Jojo le 19 septembre 2011                                  

(1) L'empreinte écologique  sert à mesurer la pression exercée par l'homme sur la nature, sachant que chaque personne a un impact sur l'environnement par sa façon de vivre.  Elle permet de contrôler si l'économie humaine, qui puise dans les ressources naturelles, respecte ou non la capacité de régénération de la planète.

(2) Réputation qu'elle n'a pas forcément, mais à tort.

(3) L' inertie est utile dans un bâtiment qui  se veut économe en énergie car elle permet de stocker la chaleur. Celle ci  sera restituée après disparition de la source de chaleur (chauffage, soleil) Certains  matériaux n'ont pas ou très peu d'inertie.

(4) La terre a d'autres  capacités, notamment, acoustiques. Pour une connaissance plus précise de ses capacités, mais aussi de ses inconvénients ( il y en a quelques-uns dont on peu se parer)  lire le travail de  Marine Descamp  « Construction en pisé. Enjeux écologiques réels ou utopie ? » Janvier 2009.

(5) D'aprés l'étude ci-dessus, un mur en terre de 40 cm d'épaisseur peu contenir jusqu'à 15 litres d'eau par m2.

6)  Transfert de l'humidité  par la structure interne  d'un matériau.

7) Les deux phénomènes physiques décrits plus haut  sont ceux utilisés par les systémes de réfrigération et/ou de chauffage ( refigérateur, climatisation , pompe à chaleur etc..)

(8) Le Pisé est une technique de construction en terre très pratiquée. Elle consiste a tasser de la terre entre deux larges planches (banches). La terre est ainsi « banchée » autant de fois que nécessaire jusqu'à ce que la bonne hauteur du mur soit  atteinte.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *