Les silences de Tchernobyl. L’avenir contaminé.

A l'heure où, en France , des tractations entre  "politiques "sont en cours pour savoir s'il faut continuer ou arrêter le programme nucléaire civil , un livre vient d'être réédité qui vient à point.

Il s'agit du livre intitulé  "les silences de Tchernobyl" paru en 2006. Les auteurs sont Guillaume Grandazzi, Galia Ackerman et Frédérick Lemarchand.

Moins2watts s'est efforcé,  modestement, de contribuer  à ce que la chape de silence qui entoure les méfaits du nucléaire soit levée. Nous nous réjouissons de cette initiative de republication.

 

Recommandation trés importante du site : achetez vos livres chez les petits libraires (ils vous "font" aussi 5%, comme à la Fnac).

Huit à neuf millions de personnes vivent, et vivront longtemps encore, dans les territoires contaminés d'Ukraine, de Russie et de Biélorussie. Cette catastrophe nucléaire majeure, le plus grand "accident" industriel dans l'histoire de l'humanité, a produit peu d'expression artistique, à l'exception notable de La Supplication de Svetlana Alexievitch, et ses héros, les liquidateurs, sont restés anonymes, oubliés. Mais cet événement n'a pas disparu pour autant de la mémoire ni du quotidien des populations dont il a littéralement changé le monde. Comment, près de 20 ans plus tard, repenser la tragédie dont les conséquences furent dès le début occultées et minimisées, sur place et en Occident ? Cet ouvrage réédité et actualisé, augmenté de nouvelles contributions, de photographies et de témoignages inédits de près d'une vingtaine d'auteurs – dont beaucoup sont également, à leur manière, des acteurs, des militants ou des témoins – tente de prendre le sens et la mesure de la catastrophe. Théorie nouvelle de l'accident, interview de l'ex-numéro un soviétique Mikhaïl Gorbatchev, réflexion sur la gestion du risque et la réhabilitation des conditions de vie, mise au point sur les conséquences sanitaires françaises, émergence d'une expertise et d'une mobilisation citoyennes constituent autant de manières d'interroger le devenir de Tchernobyl et, par conséquent, celui de l'humanité à l'Age atomique.
– Quatrième de couverture – (date de publication : Mars 2006)

 

Pour signez la pétition demandant l'instauration d'un tribunal internationnal pour juger les crimes du nucléaire civil :

http://www.tribunalrusselnucleaire.org/


Autres  sites et ouvrages pour  découvrir la réalité du Nucléiare:

  • Site pour découvrir Tchernobyl (une des  villes fantômes du secteur) et sa région 20 aprés (ici)

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *