Enduit sur fibre de bois Unger-Diffutherm

Enduit sur fibre de bois Unger-Diffutherm

 

De retour ce matin, dans ce joli petit village de Violes, nous avons retrouvé Fabien Marchais et Gerhard Rau de l'entreprise Ecobatisseur. Nous avions rendez-vous pour la deuxième phase du chantier pour travailler sur la partie enduit de fond (enduit d'accroche).

 

Accompagné durant la première heure par un balet aérien de la Patrouille Acrobatique de France, nous avions un peu de mal à nous entendre. Quand on sait que ce type d'avion englouti plus de 800 Klitres à l'heure durant ce genre d'exercice acrobatique et quand on fait le bilan de cette consommation (800 000 x 8 avions = environ 7 tonnes de Kérozène soit plus de 25,2 tonnes de Co2 envoyées dans l'atmosphère en l'espace d'une petite heure, et ce pour faire des ronds dans le ciel) on se dit qu'il nous reste pas mal de travail pour réduire le réchauffement climatique…

 

…Ne perdons pas espoir, et continuons notre avancé sur le chemin de l'éco-construction, même si parfois l'on peut se dire que les efforts que nous faisons sont faibles en comparaisons.

 

  • Préparation du chantier avant pose de l'enduit :

 

Fabien et Gerhard avaient préparé le terrain le jour d'avant, sur les bordures de fenêtres , à l'aide des pièces bidimensionnelles et tridimensionnelles fournies par Unger pour traiter les divers angles, assurer des jonctions parfaites et fabriquer des bordures totalement droites.

 

 

 

Pièce (accessoire trame) bidimenssionnelle

Pour effectuer les angles de murs et les angles de fenêtres.

 

Un point particulier le traitement des bordures de fenêtres:

 

Un joint compribande est appliqué sur la bordure de la fenêtre avant pose de la fibre de bois.

Sur le côté de la fenêtre la plaque de fibre de bois n'est pas vissée, mais collée à l'aide d'enduit. Juste après la pose du joint compribande, on vient plaquer la plaque de fibre de bois dessus (il ne faut pas attendre que le joint compribande se détende totalement, il faut justement qu'il se détende contre la plaque afin de pouvoir boucher toutes les aspérités. Il s'agit donc d'être rapide entre la pose du joint compribande et celle de la plaque.

 

Vous verrez mieux sur la photo :

 

La bordure de la fenêtre à droite, le joint compribande au milieu et la plaque de fibre de bois à gauche.

Avant d'enduire la bordure, nous allons utiliser un accessoire spécial qui vient se coller contre le côté fenêtre à l'aide d'un double face (collage provisoire avant enduit).

Nous appliquons cet accessoire sur la bordure de fenêtre :

 

 

Puis nous enduisons la totalité du panneau de côté sous l'accessoire comme visible sur la photo.

 

 

Enfin nous collons l'accessoire sur l'enduit:

 
 

 

 

 

Afin de renforcer l'ensemble nous ajoutons une bande de trame au milieu (dans le but de ne laisser aucune partie sans trame).

 
 

 

 

 

Puis nous finissons de lisser l'ensemble

 

Nous obtenons une jolie bordure de fenêtre

 

 

 

 

 

 

 

Fabien et Gerhard ont aussi effectué un prolongement de la bande de rive : ajout d'une rangée de tuiles sur la partie haute de l'isolant fibre de bois , posé sur un solin. Ceci est réalisé avec un mortier à base de mélange de chaux contenant un peu de ciment (30% de ciment et 70% de chaux) et du sable.

 

  • Pose de l'enduit de fond

 

Tout d'abord, il faut fabriquer de l'enduit. Pour cela, nous utilisons le mélange Udi-Grundspachtel qui est une sous-couche prête à l'emploi livrée en sac de 25Kg.

Le mélange primaire contient de la chaux, de la silice et des microfibres. Les microfibres permettent de conserver une souplesse et une certaine robustesse au mélange. Inutile de vous préciser que la chaux assure la continuité de la perspirance du mûr et que tout autre enduit (surtout chimique) est à proscrire.

 

Nous ajoutons de l'eau et effectuons le brassage à l'aide d'un malaxeur.

 

 

 
 

 

L'enduit doit avoir une bonne consistance, ni trop liquide ni trop solide. On peut ajouter un peu d'eau lors d'une pose par temps chaud afin d'éviter que la mixture ne tire trop vite. Si le mélange devient dure sous la taloche, c'est qu'il commence à tirer, il est alors difficile de le travailler.

 

Nous posons la première couche à la taloche plate. Il faut assurer une couche de 4 à 6 mm d'épaisseur que nous allons aussitôt rainurer à l'aide d'un peigne (10x10mm).

 

Steph en train d'appliquer l'enduit sur le panneau en fibre de bois

 

Gerhard effectue le rainurage sur l'enduit

Vu qu'il s'agit d'enduit mince, il est plutôt conseillé de rouler sur l'enduit et non de charger la parois.

Si l'enduit tire trop vite, on peut l'humidifier à l'aide d'un brumisateur afin de finir de lisser. Il faut compter environ 5 à 6 Kg de mélange au m2 pour arriver à une épaisseur de 4 à 6 mm.

 

Une fois le rainurage effectué, on applique la bande de trame fournie et on prend soin de la plaquer sur l'enduit à l'aide de la taloche. L'enduit remonte à travers la trame. On enlève le surplus et comble les manques.

 

Nous démarrons la trame à environ 3cm du bord vu que la trame d'angle est déjà posée. En fait, il faut veiller à ce qu'il n'y ait aucune partie de mur sans trame et que chaque bande posée chevauche la précédente.

 

  On mesure et coupe une longueur de bande trame
  On apporte la bande
  On applique la bande sur l'enduit rainuré

 

  On plaque la trame sur l'enduit à l'aide de la taloche
   

La bande possède des marques pour repérer le chevauchement.

On vise le nez du Gabian pour trouver la trace du chevauchement…

Bon… on vous remontre autrement car là, on ne voit pas grand chose!

La partie externe, située après la marque, chevauchera la trame déjà en place sur le mur et la trame suivante viendra, elle aussi, chevaucher la précédente.

 

Cette bande  fabriquée en fibre de verre permet d'assurer une bonne tenue de l'enduit et évite le fissurage de l'ensemble.

 

 

En fin d'après-midi, la fibre de bois Unger-Diffutherm est totalement recouverte :

Il faudra compter environ 24h de séchage avant de pouvoir déposer l'enduit de finition sur la paroi.

 

 

 

Bon, vous avez tous pris des notes?
Parce qu'il nous reste les outils à nettoyer encore

 

Nous vous laissons découvrir l'album photos dans son entier : lien

 

 

 

Nous nous retrouverons très prochainement pour la dernière partie sur l'application de l'enduit de finition.

 

 

 

 

Nous avons eu le plaisir de travailler avec Fabien que vous avez pu découvrir dans la première partie de notre aventure. Ce coup-ci, Gerhard nous a rejoint, pour nous aider et nous donner des conseils et explications sur le procédé Unger.

 

Gerhard RAU

ECOBATISSEUR
210 chemin de la Platane
84200 Carpentras
Tél : 04 90 51 12 49

http://www.ecobatisseur.fr

Eric promo 2009, le 3 mars 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *