Enduit de finition sur fibre de bois Unger-Diffutherm

L'ENDUIT DE FINITION

 

Nous sommes à la dernière étape de la mise en place du système d'isolation par l'extérieur utilisant la fibre de bois.
 

 

Rappels des étapes précédentes:

  • Isolation du soubassement avec dépassement de 30 cm au dessus du sol au moyen d'un isolant hydrophobe (liège, polystyrène extrudé etc….).Mise en place des panneaux isolants (au moyens de chevilles , de longues vis traversantes et de rosaces venant crocheter la partie dense de la fibre de bois . Un joint type « compriband » est installé sur le champ du panneau isolant et le dormant des ouvertures.
  • Application de l'enduit d'accrochage (épaisseur 4 à 6 mm) avec mise en place de la trame ( la trame est toujours en recouvrement sur 10 cm). Les ouvertures et angles sont appareillés avec des baguettes.
  • Enduit d'égalisation pour uniformiser la surface .
 

La dernière phase……….

Il est préconisé de mettre une sous couche ayant la coloration de l'enduit définitif. Cette sous couche est composée de chaux et de deux polymères rendant la surface hydrofuge . Elle est appliquée au moyen d'un simple rouleau à peinture . Cette sous couche à trois fonctions:

  • limite la pénétration d'eau en provenance de l'extérieur.
  • Limite l'aspiration d'eau par l'enduit d'accrochage au moment de la pause de l'enduit de finition.
  • Esthétique, en assurant la couleur de l'enduit définitif.

et puis on applique l'enduit de finition…….

 

Les enduits sont de 5 sortes qui font appel ou pas à des polymères, du silicone , du silicate ou purement organique. L'enduit posé sur le chantier est l' « UdiPERLE »composé des deux polymères déjà utilisés pour dans la sous couche.
 

il existe un  nuancié

 

 

L'aspect de l'enduit varie en fonction de la granulométrie qui va de 1,5 à 4 mm.

le grain utilisé sur ce chantier est de 2 mm.

Le pouvoir couvrant pour cette grosseur de grain est de 1,5 kg à 5,5 kg au m 2. Dans la pratique il faut compter au moins 3kg/m2.

Pour notre façade de 34 m2 cela représente approximativement 100 kilogramme d'enduits.

 

La préparation de l'enduit:

Il est livré en sceau de 25kg.Il est homogénéisé pendant environ 1 minute au moyen d'un malaxeur monté sur une perceuse puissante à vitesse lente. On peut rajouter jusqu'à 5% d'eau si la texture apparaît un peu rigide où si le temps est sec ou venteux.
 

La pause de l'enduit:

Elle s'effectue au moyen d'une taloche métallique (longueur 25 à 30 cm) et d'une spatule et/où d'une truelle . L'enduit est « tiré » sur le mur uniformément. On dit qu'on «roule le grain».

 

 

 

 

 

L'enduit est posé par surfaces successives d'environ 8 m2  (pouvoir couvrant moyen d'un sceau de 25kg) Lorsque une surface est posée un deuxième opérateur est immédiatement nécessaire pour « fretasser » écraser l'enduit).
 

Contraintes : La pause nécessite que la surface soit traitée d'un seul mouvement de façon à ne pas laisser apparaître de traces de raccordement entre les surfaces enduites . L'enduit fin sèche vite , les surfaces contiguës doivent avoir des teneurs hygrométriques proches de façon à ce que le « fretassage » assure une bonne homogénéité au niveau de leur raccordement.

Nota: pour des grandes surfaces à traiter il faut donc prévoir le personnel en conséquence.

Précautions: Par temps trop sec ou avec des vents même de force faible ( 30km/h) il est préférable de différer la mise en œuvre de l'enduit. De ce fait ce type d'opérations se réalise de préférence en mi- saison. En cas de situation limite, il est préconisé d'utiliser un brumisateur pour ré-humidifier légèrement l'enduit avant l'opération de « fretassage ».

 

Le terme de « Fretasser »: l'opération consiste a écraser l'enduit posé et égalisé au préalable à la taloche métallique . On dit que l'on «  serre » l'enduit. Cette opération s'effectue avec des petits mouvements rotatifs rapides de faibles ampleurs (de 20 à 30 cm).
  Alors Bert!  ça fretasse!!!!

Astuce: Le sens de rotation pour « serrer » l'enduit s'effectue avec un sens horaire fonction de la source de lumière naturelle. Cela permet d'atténuer les effets de vagues. Un taloche en plastique est souvent plus souple qu'une taloche en bois . Elle épouse donc mieux les défauts de planéité. Le « fretassage » est plus aisé et l'aspect plus régulier.

Il est souhaitable de commencer à enduire une façade en partant du haut. Ainsi, on ne risque pas de détériorer l'enduit réalisé.

 

Historique

Les panneaux de marque diffutherm ont été créés par un Allemand originaire de l'Allemagne de l'EST, M. Bernd Unger. C'est un chimiste de formation et une sorte de « professeur Tournesol » selon l'expression de M. Gerhard d'Ecobâtisseurs. Il a mis au point au début des années 90 un système d'isolation des bâtiments par l'extérieur. Différentes densités et épaisseurs de fibres de bois sont utilisées, leurs caractéristiques remarquables étant de faciliter le transfert de l'humidité. Bien évidemment, l'enduit participe à ce transfert. L'ensemble est dit à « diffusion ouverte ». Cette innovation a entrainé la création d' une entreprise familiale. Mais si ce produit est largement fabriqué et distribué en Allemagne depuis 18 ans c'est parce que d'autres entreprises ont eu l'autorisation de fabrication ( le procédé a fait l'objet d'un brevet qui reste à la petite entreprise Unger . Deux millions quatre cent milles mètres carrés de panneaux isolants ont été installés sur le territoire « Teuton ». La France -où seule l'entreprise Ecobatisseur est en charge de la diffusion du produit – semble vouloir rattraper son grand retard. En effet, quatre cent mille mètres carrés sont à l'heure actuelle installés sur notre sol (ont été vendu par PAVATEX). Des l'origine, le nom d'Unger-Diffutherm a été utilisé pour désigner le système d'isolation. Cependant la firme PAVATEX ayant déposé un brevet sur le nom « Diffutherm », la petite entreprise, pourtant créatrice, ne peut plus y faire référence ! Le produit s'appelle donc « UdiFRONT »  (Ah ! que de joies nous procure les bienfaits du « marché où la concurrence est libre et non faussée »! )

 

 

 

Que soient franchement remerciés ici,  Gerhard et Fabien, d'Ecobatisseur,  pour leur extrême gentillesse, leur goût,  leur envie de transmettre leur savoir…..

 

Ps: L'entreprise Ecobatisseur organise des stages de formations. Nous ferons connaître les dates de ces prochains stages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *