Faire sa maison en paille ?

Faire sa maison en paille ?

Jusqu'à présent, faire sa maison en paille pouvait passer pour une idée trés fantaisiste et peu sérieuse. Mais la fable des 3 petits cochons, aujourd'hui, en France, a moins de sens. Les bâtiments en paille, quelle que soit la technique employée, sont parmi les meilleurs systèmes constructifs. Ils permettent d'atteindre facilement le niveau de performance énergétique BBC (1). Cela a comme avantage majeur  de diviser par 4 à 5 les principales consommations  énergétiques de la maison ( le chauffage, le rafraîchissement, la ventilation, l'eau chaude sanitaire, les auxiliaires de chauffage et l'éclairage). Le confort de vie y est exceptionnel. Sur le plan de leur empreinte écologique et de leur bilan carbone (2), ces constructions sont, sans conteste, les meilleures. Dans un contexte de réchauffement climatique bien réel et de hausse trés forte (3) des couts des énergies fossiles et minérale (l'uranium nécéssaire au fonctionnement des centrales nucléaire) ces trois atouts sont essentiels.

Pour en savoir plus : compaillons

(1) Au plus tard, au 1er janvier 2013 , tous les bâtiments construits devront respecter ces normes trés économes en énergie. Ils doivent aussi répondre  au confort thermique d'Eté (sans moyen spécifique de climatisation ) ce qui avec le réchauffement climatique apparait comme une exigence indispensable. ( voir la réglementation thermique RT2012)

(2) Le Bilan Carbone pour une maison consistera à compter toutes les émissions de gaz à effet de serre ( C02, Méthane, etc..) qu'auront provoqué la fabrication des matériaux de construction , leur acheminement sur le chantier, les méthodes utilisées pour leur mise en place ainsi que les émissions engendrées par toutes les opérations nécéssaires, plus tard,  pour la destruction de la maison, le retraitement et la destruction des déchets. Dans l'absolu, les émissions durant la vie du bâtiment sont aussi prises en compte.

(3) Si le cout des énergies non renouvelable va, dans les années qui arrivent,  être lié à leur  raréfaction,  les hausses trés importantes annoncées du tarif de l'électricité, dés cette année  sont due, elles,   à l'entrée en vigueur de la Loi Nome votée par le parlemment en janvier 2011. ( voir notre article sur la loi en question dans nos rubriques). La commission de régulation de l'énergie (la CRE)  estime que la loi NOME va entrainer une hausse d'au moins 25 % du prix du Kilowatt/ heure sur les 3 à 4 années qui viennent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *